L’heure venue, tout miser sur le body-language

L’heure venue, tout miser sur le body-language

8 avril 2019 0 Par Charlotte Guépin

Autant vous prévenir tout de suite : préparer son entretien d’embauche ne fait pas tout. Ficher, schématiser, apprendre par cœur, tout cela est très bien, mais sachez que le succès de votre entrevue tiendra à une chose : l’expression de votre corps, le « body-language ». Il occupe 93% de l’attention de votre interlocuteur. Le reste se trouve sur votre CV.

Alors comment faire pour transmettre la meilleure image de soi, sans paniquer, sans en faire trop ou sans pour autant, paraître indifférent ?

Voici quelques clés de réussite. Il s’agit de maîtriser quatre aspects de son image : apparence corporelle, expression faciale, regard et gestes.

Tout d’abord, réglez la question de la tenue vestimentaire. Sobriété. Mais votre vêtement est à votre image. Pas question de vous fondre dans un moule en adoptant un style choisi uniquement pour l’occasion. La tradition prescrivait que les hommes se présentent à un entretien en costume et cravate, et les femmes en tailleur et talons. Aujourd’hui, tout dépend de l’embauche et du secteur que vous visez. La startup sera friande d’un style un peu « loufoque » tandis qu’une grande entreprise valorisera votre côté standard. Dans le milieu de la défense, mettez les chances de votre côté en vous présentant de manière nette et sobre. Pas de surcharge en maquillage, visage dégagé et tenue correcte. Ce sont vos atouts vêtement pour un entretien d’embauche ! Petit plus : certaines femmes usent d’un foulard pour cacher les rougeurs du stress sur le buste lorsqu’elles portent un col ouvert.

Deuxièmement : gérer l’expression de son visage. Souriez ! Si votre vêtement n’éblouie pas votre interlocuteur, votre sourire vous sera un atout précieux. Pas besoin d’afficher un sourire forcé durant toute l’entrevue. Restez simple et spontané : saluez en souriant et n’hésitez pas à afficher une mine décontractée, cela détendra l’atmosphère et incitera au dialogue.

3 : votre regard. Ne laissez pas filer votre regard dans toute la pièce. Lorsque votre interlocuteur vous parle, regardez-le dans les yeux. Idem lorsque c’est à votre tour de prendre la parole. Cela renvoie une onde de franchise et confiance. En revanche, ne l’observez pas avec excès lorsqu’il reçoit un appel, profitez-en pour regarder autour de vous, vous semblerez prendre de l’intérêt à l’environnement. Par pitié, ne vous jetez pas sur votre téléphone !

4 : vos gestes. Ils sont tous très importants et minutieusement observés par votre recruteur. Ils trahissent systématiquement votre état d’esprit. Ne balancez pas vos jambes, vous donnerez l’impression d’être mal à l’aise et de vouloir mettre un terme à la conversation. Ne croisez pas les bras, c’est un signe de renfermement sur soi. Ne jouez pas avec votre Bic, vous ferez sentir votre stress. La meilleure des choses à faire est de placer vos bras sur les accoudoirs du fauteuil ou sur la table, croiser légèrement les mains et changer une à deux fois votre position.

Maintenant, vous êtes parés. Entrainez-vous lors d’une conversation banale et n’oubliez pas que le « body-language », c’est 93% de votre entretien. Avec naturel et simplicité, vous vous en sortirez !